Ces « légumes de mer » tiennent une place importante dans la cuisine japonaise, la cuisine chinoise les utilise depuis des millénaires. En Europe, la consommation des algues commence à se développer. En France, on les utilise surtout pour la nourriture du bétail, on fabrique des engrais, on s’en sert pour extraire des gélifiants et l’industrie cosmétique les utilise aussi.
Les Algues sont très riches en Protéines et renferment davantage de vitamines (béta carotène, B1 et B2) et minéraux (calcium, fer, potassium, iode) que les végétaux terrestres. Les fibres ont des propriétés gélifiantes qui favorisent un transit intestinal régulier.
On s’approvisionne en bord de mer auprès de fermes marines de culture d’algues (Bretagne, Vendée). Sous la forme déshydratée, elles se conservent et se cuisinent facilement. Il y a 3 grandes variétés d’algues : les algues brunes (Wakamé et Kombu ), les algues vertes (spiruline) et les algues rouges (Nori, Dulce)…
Les algues se prêtent à quantité de préparations : salade, potage, gratin, gâteaux, sauce…
Je vous suggère une recette de risotto :

Pour 4 à 6 personnes :

300g de riz rond
15cl de vin blanc
1 litre ½ de bouillon de légumes ou de l’eau bouillante salée
2 échalotes
huile d’olive
sel, poivre
1 grosse poignée d’algues Wakamé déshydratées
75g de crème épaisse

Plonger les algues déshydratées dans de l’eau fraîche et les laisser se gonfler quelques minutes puis égoutter. Faire revenir les échalotes ciselées dans quelques cuillerées d’huile d’olive. Ajoutez le riz en mélangeant quelques instants. Mouiller avec le vin blanc et laisser réduire un peu. Pendant ce temps, émincer les algues avec les ciseaux et les ajouter dans la casserole en remuant. Ajouter le bouillon en plusieurs fois et faire absorber en remuant régulièrement. Un fois le riz fondant, on ajoute hors du feu la crème et du poivre en remuant délicatement.

Pour information : il y a un risque non négligeable d’excès en apport d’iode pour les consommateurs réguliers d’algues. Une vigilance est nécessaire pour les personnes en situation de troubles de la glande thyroïde, troubles cardiaques, troubles rénales et les femmes enceintes, femmes qui allaitent.