Ce ne sont pas les pommes de terre qui font grossir mais éventuellement ce qu’on y ajoute. Source d’amidon (glucide lent) mais aussi de fibres, la pomme de terre a, de surcroît, une valeur calorique modeste: 300g de pommes de terre correspondent à l’apport énergétique de 200g de pâtes cuites. Elle contient de la vitamine C : si la pomme de terre est cuite à l’eau avec sa peau, les pertes sont alors limitées (environ 10%). Elle est source de potassium et magnésium. Chez le sportif, ces minéraux peuvent faire défaut et être responsables de crampes. Hormis certain régime (pauvre en potassium), il n’existe pas de contre-indications à la consommation de pommes de terre. Mais l’utilisation de matières grasses lors de la cuisson augmente de beaucoup la valeur énergétique de la pomme de terre (cas des frites et des chips). Fort heureusement, la pomme de terre est aussi délicieuse simplement cuite à la vapeur. Quelques cristaux de fleur de sel et un filet d’huile d’olive ou une noix de beurre frais suffisent alors pour la sublimer. Sachons varier nos menus et nos recettes. Je vous propose une recette ramenée d’un voyage en Crête, elle est simple, saine et savoureuse si on apprécie l’ail et le citron.

Pour 4 à 6 personnes :

1 kg pommes de terre type BF 15, Charlotte ou Bintje
1 tête d’ail
1 gros oignon
1 cuillère à soupe d’herbes de Provence
Le jus d’un citron
6 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel
Poivre

Préchauffer le four thermostat 7 (210°C).
Peler les pommes de terre et éplucher l’oignon.
A l’aide d’une mandoline ou un robot, couper en tranches fines les pommes de terre et l’oignon. Disposer les tranches en vrac dans un plat allant au four. Passer sous l’eau la tête d’ail et séparer les gousses sans les peler. Rajouter les gousses d’ail dans le plat. Arroser le tout du jus de citron et de la même quantité d’eau froide. Ajouter les herbes de Provence ainsi que l’huile d’olive puis le sel. Remuer le tout. Mettre au four pour 1 heure en remuant à mi-cuisson en ajoutant un peu d’eau si nécessaire. Ces pommes de terre à la crétoise accompagnent la viande comme le poisson et se dégustent aussi bien chaudes que refroidies.